Le centre André-Georges Haudricourt (Sciences de l'homme et de la société)
 
UPR 299 CENTRE D'ETUDES HIMALAYENNES
UMR 7107 LANGUES ET CIVILISATIONS A TRADITION ORALE (LACITO)
UMR 7186 CENTRE D'ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN ETHNOLOGIE AMERINDIENNE
UMR 8099 LANGUES - MUSIQUES - SOCIETES 
UMR 8133 CENTRE D'ETUDES DES LANGUES INDIGENES D'AMERIQUE
UMR 8135 LANGAGE, LANGUES ET CULTURES D'AFRIQUE NOIRE (LLACAN)
UMR 8170 CENTRE ASIE DU SUD-EST : EQUIPE LASEMA

Qui était A-G Haudricourt ?

A-G. Haudricourt (1911-1996), Directeur de Recherche honoraire au CNRS, qu'il intégra en 1939 (dans le laboratoire de botanique appliquée du Muséum National d'Histoire Naturelle), fut un éminent linguiste et ethnologue, trop peu connu du grand public.
Elève et ami de M. Mauss, contemporain de C. Levi-Strauss et d'A. Leroi-Gourhan, il compte parmi les savants les plus féconds et les plus curieux de notre époque, un des plus atypiques aussi. Son itinéraire n'est pas commun : élevé dans une ferme isolée de Picardie, il obtient un diplôme d'Ingénieur Agronome en 1931, fait une première mission en URSS en 1934, point de départ d'un tour du monde qui le conduira notamment en Nouvelle Calédonie et en Asie du Sud-Est. Il fut également bibliothécaire à l'Ecole Française d'Extrême-Orient à Hanoï en 1948-49.
A-G. Haudricourt a joué un rôle fondamental dans le développement de l'anthropologie des techniques, de l'ethnoscience et de l'ethnolinguistique. Cet amoureux de la flore, des langues et des objets techniques a laissé une œuvre difficile à classer par l'immense variété des sujets qu'elle embrasse, depuis l'origine et l'histoire de l'attelage ou des plantes cultivées, la phonologie des langues austronésiennes, les rapports entre le traitement des plantes et le traitement d'autrui, jusqu'à l'écologie des poux ou la forme des boutons. De cette profusion on retiendra notamment le magistral L'Homme et la Charrue à travers le monde, avec J.B. Delamarre (1955, réédition de la Manufacture, 1986) ; L'Homme et les plantes cultivées, avec L. Hédin (1943, réédition Métaillé, 1987) ; La notation des langues. Phonétique et phonologie, avec J.M.C. Tomas (Institut Géographique National, 1972) ; Problème de phonologie diachronique (Selaf, 1967) ; La Phonologie panchronique, avec C. Hagège (PUF, 1978) et Technologie science humaine. Recherches d'histoire et d'ethnologie des techniques (MSH, 1987).
Savant d'une inépuisable érudition, militant jusqu'à sa mort, notoire pour son ironie mordante, son anticonformisme et l'hallucinant fouillis d'ouvrages dans lequel il vivait, A-G. Haudricourt, tant par sa personnalité que par son œuvre, a marqué d'une empreinte indélébile toute une génération d'ethnologues. On comprend donc pourquoi les unités rassemblées au bâtiment 23 se sont placées sous la bannière de ce scientifique hors du commun.
 
 
 
 

Retour aux campus