CNRS
En Fr

Partenaires


Coordonnées

  • Centre d'Etudes Himalayennes
    UPR 299 - CNRS
  • 7 rue Guy Môquet
  • 94800 Villejuif CEDEX
  • France
  • Tél : 01 49 58 37 36
  • Fax : 01 49 58 37 28
  • himalaya[at]vjf.cnrs.fr
  •  
  • Venir nous voir
  • Intranet
  •  


Accueil > Membres > Permanents

Pascale Dollfus

JPEGChargé de recherche (CR1) – CNRS

Contact : pdollfus [at] vjf.cnrs.fr

Formations

1980 Licence de Sociologie et Cinéma direct. Université Paris 10 – Nanterre

1988 Thèse d’ethnologie sous la direction de A.W. Macdonald, Université Paris 10 – Nanterre, Espace social, espace sacré. Analyse d’une communauté de langue tibétaine du Ladakh. 2 vols.

Thèmes de recherche

Ethnologue, je travaille depuis 1980 sur les populations de langue et de culture tibétaine de l’Himalaya occidental indien : au Ladakh, au Spiti et, plus récemment, dans les régions voisines du Kinnaur et du Lahaul où bouddhisme et hindouisme s’interpénètrent.

Au Ladakh, terrain de ma thèse, je me suis intéressée d’abord aux agriculteurs sédentaires de la vallée de l’Indus dont j’ai décrit, dans un ouvrage et de nombreux articles, l’organisation sociale, les religions et les croyances, la vie quotidienne et les rituels qui la rythment.

A partir de 1993, j’ai également mené des recherches chez les pasteurs nomades qui vivent, à plus de 4 000 m. d’altitude, de l’élevage de chèvres, de moutons et de yaks, analysant les territoires, sans cesse réinventés, qu’ils occupent ou revendiquent comme leurs : le territoire intime de la tente et de la maison, son double en pierre ; le territoire habité des campements ; le territoire exploité des zones de pâture, des lieux de cueillette et de chasse ; le territoire parcouru des migrations ; le territoire placé sous la protection de divinités-montagnes et reconnu par la communauté comme son « pays ». J’ai par ailleurs étudié les changements provoqués "en haut" et "en bas" par leur migration massive dans la vallée depuis une quinzaine d’années. (Voir travaux ci-dessous).

Au Spiti et, notamment, dans la vallée de la Pin, mes recherches portent sur la religion et ses acteurs, qu’ils soient membres du clergé ou non, comme les médiums ou "maîtres des dieux" dans lesquels les divinités locales descendent pour prédire l’avenir et parler aux villageois, ou les Buchen, des hommes aux compétences singulières qui se réclament du grand siddha Thangtong Gyalpo, un "saint fou" né au Tibet à la fin du XIVe, et comme ce dernier – disent-ils – œuvrent au bien-être des hommes et à la propagation de la doctrine par leurs chants, leurs danses et l’exécution d’un rituel d’exorcisme impressionnant connu sous le nom du "bris d’une pierre sur l’estomac".

Par ailleurs, depuis 2010, je me rends chaque hiver à l’autre extrémité de la chaîne himalayenne, dans le Nord-est indien, chez les Sherdukpen, une petite population de langue tibéto-birmane qui compte quelque 4 000 habitants répartis en une douzaine de villages et hameaux situés en moyenne montagne, mais dont le vaste territoire s’étend vers le sud jusqu’aux plaines de l’Assam. Initiée dans le cadre du programme collectif Autour du Brahmapoutre : Langues, cultures et territoires du Nord-Est indien (ANR) 2007-2011. http://brahmaputra.ceh.vjf.cnrs.fr/, cette recherche a donné lieu à un premier ouvrage consacré à leur principale fête Khiksaba ; un second est en préparation sur l’organisation sociale et religieuse de cette communauté qui, à ce jour, n’a fait l’objet d’aucune étude anthropologique approfondie.

Projets collectifs

De 2008 à 2012, j’ai codirigé avec Gisèle Krauskopff (CNRS, LESC-Univ. Paris Ouest), le programme HIMALART - Objets d’art himalayens : création, circulation, innovation (ANR) 2008-2012, visant à comparer les usages locaux des masques et d’autres objets d’art dit "tribal" en combinant terrains transversaux et archives, et à étudier le changement d’identité qui accompagne l’arrivée de ces artefacts sur le marché de l’art tribal et dans les collections européennes. https://ateliers.revues.org/10149.

Au cours de cette période, j’étais également responsable, avec François Jacquesson, linguiste (Lacito, CNRS) et Michel Pastoureau (historien, EPHE-EHESS), du projet Histoire et Géographie de la couleur : faits de langue et systèmes de communication, financé par l’ISCC (Institut des Sciences de la Communication du CNRS). http://lacito.vjf.cnrs.fr/partenariat/couleur/index.htm.

Depuis 2013, je poursuis ces recherches comparatives en m’intéressant aux "histoires en images" dans le cadre du projet Narrativité : paroles, textes, images (PRES Sorbonne Cité) réunissant des chercheurs de divers champs disciplinaires (anthropologie, histoire, histoire de l’art, linguistique, littérature). Seule ou en binôme, je travaille sur :

- les Buchen en tant que conteurs et sur les peintures qui servent de support à leurs récits ;
- les vies du Bouddha – peintes ou sculptées : analyse des procédés narratifs (avec François Jacquesson et Nils Martin) ;
- les vies de Jésus dans l’Occident chrétien : Images et performances (avec François Jacquesson).

http://lacito.vjf.cnrs.fr/partenariat/narrativite/index.htm

Mots-clé

- société
- religion
- possession
- territoire
- nomadisme
- culture matérielle
- art
- art tribal
- masques
- narrativité

Terrains

- Inde du nord : Ladakh, Spiti, Kinnaur, Lahaul
- Nord-Est Indien : West-Kameng district, Arunachal Pradesh

Bibliographie sélective

Ouvrages

2014. Dollfus, P. et G. Krauskopff. Mascarades en Himalaya. Les vertus du rire. Editions Findakly, Collection Patrimoines d’Orient – Himalaya-Népal-Tibet. 232 pages.
http://www.editionsfindakly.fr/p_descriptif_livre.php?isbn=978-2-86805-149-3

2013. Dollfus, P. et F. Jacquesson. Khiksaba. A Festival in Sherdukpen Country (Arunachal Pradesh, North-East India). Spectrum Publication, Guwahati. 182 pages.
http://www.dkagencies.com/doc/from/1123/to/1123/bkId/DK37423379126604257211731371/details.html.

2012. Les bergers du Fort Noir. Nomades du Ladakh (Himalaya Occidental). Nanterre : Société d’ethnologie. 344 pages.
http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100952240.

2007. Ghurras. NEPAL. De la ferme au musée, du paysan au collectionneur. From the farm to the museum, the farmer to the collector. Paris : Galerie Le Toit du Monde. Collection Himalaya. 127 pages.

2005. Lieu de neige et de genévriers. Paris : CNRS, 296 pages. (1ère édition 1989)
http://www.cnrseditions.fr/EthnologieAnthropologie/5502-lieu-neige-genevriers-pascale-dollfus-9782271063694.html.

Direction d’ouvrages

2013. Dollfus, P., F. Jacquesson & M. Pastoureau (études réunies par), Histoire et géographie de la couleur. Paris : Le Léopard d’Or. 328 pages.

2003. Dollfus P. & M. Lecomte-Tilouine, eds. Ethnic Revival and Religious Turmoil : Identities and Representations in the Himalayas. New Delhi : Oxford University Press. VIII - 341 pages.

Articles et chapitres d’ouvrage

2016. Des coiffes sans vécu ou l’authenticité rêvée. Ateliers d’anthropologie. 43. L’habillage des choses de l’art / des marchés au collections en Himalaya et au-delà. Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative. https://ateliers.revues.org/10150.

2015. Perceiving, Naming and Using Colours in Ladakh. The Tibet Journal, Special Issue, Ladakh : Historical Perspectives and Social Changes ed. by J. Bray ; P. Maurer & A. Butcher. Autumn/Winter 2015, vol.XL, n°2, LWTA. Dharamsala. p.261-280 (date of public. March 2016).

2014. Couleurs et matières du blanc au Ladakh. In C. Coupry & F. Cousin, Lumières sur le blanc. Une facette de l’aventure textile. St Maur-des-Fossés : Editions Sépia. p.51-59.

2014. Being a Ladakhi, Playing the Nomad. In G. Toffin & J. Pfaff-Czarnecka (eds.), Facing Globalisation in the Himalayas. Belonging and the Politics of the Self. New-Delhi : Sage Publications, p. 96-116.

2013. From a green homeland to a cramped ‘island’ : the territories of nomadic pastoralists in Ladakh Himalayas. In J. Smadja (ed.), Territorial Changes and Territorial Restructurings in the Himalayas. Delhi : Adroit, p. 317-333.

2013. Cheval rouge, Nez Jaune, Champ bleu et Esprit blanc. Voir, Nommer et Utiliser les couleurs au Ladakh, région tibétaine de l’Himalaya occidental. In P. Dollfus, F. Jacquesson & M. Pastoureau (eds.), Histoire et Géographie de la couleur. Paris : Le Léopard d’Or. p. 183-224.

2013. (Dollfus P. & François Jacquesson). La couleur dans les mosaïques de la Sicile normande. In P. Dollfus, F. Jacquesson & M. Pastoureau (éd.), Histoire et Géographie de la couleur. Paris : Le Léopard d’Or. p. 267-317.

2012. Transformation Processes in Nomadic Pastoralism in Ladakh. Himalaya. The Journal of the Association for Nepal and Himalayan Studies - Special issue Ladakh : Contemporary Publics and Politics. Vol. 32 (1-2), 2012, p. 61-72 (date of publication Aug. 2013).
http://digitalcommons.macalester.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1830&context=himalaya

Liste complète des publications