CNRS
En Fr

Partenaires


Coordonnées

  • Centre d'Etudes Himalayennes
    UPR 299 - CNRS
  • 7 rue Guy Môquet
  • 94800 Villejuif CEDEX
  • France
  • Tél : 01 49 58 37 36
  • Fax : 01 49 58 37 28
  • himalaya[at]vjf.cnrs.fr
  •  
  • Venir nous voir
  • Intranet


Accueil > Membres > Doctorants et post-doctorants

Rémi Chaix

Doctorant en Histoire

Contact : remchaix [at] protonmail.ch

Sa maîtrise et son DEA ont porté sur l’histoire d’un érudit tibétain du Tibet oriental, Si tu chos kyi ’byung gnas (1700-1774), ainsi que sur des problématiques historiographiques.

Sa recherche doctorale vise à rendre compte des mutations politiques, économiques, sociales et religieuses qui ont affecté le royaume de sDe dge (Tibet oriental), du milieu du XVIIe à la fin du XVIIIe siècle, et de la politique menée par les autorités locales pour la constitution d’un pôle religieux majeur, susceptible de rivaliser avec le Tibet central. Pour mener à bien ce projet de recherche et présenter une histoire globale du royaume du milieu du XVIIe à la fin du XVIIIe siècles, il recourt à diverses échelles d’analyse : longue durée et micro-histoire. Ce type d’approche, très peu adopté jusqu’à présent pour l’histoire tibétaine, est rendu possible par la richesse et la diversité relative des sources, tibétaines et chinoises, conservées pour cette période. En dehors des sources écrites et de l’enquête de terrain, il utilise également un vaste corpus de documents figurés : sculptures, peintures murales des fondations royales, peintures sur toile représentant des personnages du royaume, iconographie des textes xylographes édités sous le patronage royal…

Ce projet d’histoire globale d’un ancien royaume tibétain, jamais entrepris par ailleurs, l’amène également à s ’interroger sur divers aspects centraux de la culture et des institutions tibétaines : la royauté, la figure du roi dans son rapport à la sphère religieuse, l’organisation politique et territoriale des royautés tibétaines, le rôle des maîtres religieux et des institutions religieuses dans la transmission des patrimoines matériels et idéels (imprimerie…), le pouvoir politique et les circuits commerciaux.

Mots clés : tibétologie, histoire, Etats périphériques, confins sino-tibétains, pouvoirs politiques/religieux.

Terrain : Khams (Tibet oriental)