CNRS
En Fr

Partenaires


Coordonnées

  • Centre d'Etudes Himalayennes
    UPR 299 - CNRS
  • 7 rue Guy Môquet
  • 94800 Villejuif CEDEX
  • France
  • Tél : 01 49 58 37 36
  • Fax : 01 49 58 37 28
  • himalaya[at]vjf.cnrs.fr
  •  
  • Venir nous voir
  • Intranet


Accueil > Activités

Le féminin et le religieux

organisée par Gladys Chicharro (Université Paris 8), Stéphane Gros (CNRS, CEH), Adeline Herrou (CNRS, LESC), Aurélie Névot (CNRS, CEH)

Le féminin et le religieux
Journées d’étude

Journée d’étude en l’honneur de Brigitte Baptandier « Le féminin et le religieux »
Jeudi 30 juin 2016 – toute la journée
Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative
Maison Archéologie et Ethnologie – René Ginouvès
21 Allée de l’université, 92000 Nanterre Salle 308F du LESC

Organisé par Gladys Chicharro (Université Paris 8), Stéphane Gros (CNRS, CEH), Adeline Herrou (CNRS, LESC), Aurélie Névot (CNRS, CEH)

Programme

Dans l’introduction de La Dame-du-bord-de-l’Eau (1988), paru en anglais sous le titre The Lady of Linshui. A Chinese Female Cult (trad. K. I. Fryklund, 2008), Brigitte Baptandier explicite clairement l’une des intentions qui ont animé ses recherches en Chine (à Taiwan puis dans la province du Fujian) : « L’idée première de ce travail était de mettre au jour ce que représentait, en Chine, la notion de féminité et de porter un regard délibérément féminin sur l’ethnologie chinoise. Autrement dit, il s’agissait à la fois de se demander comment, et par où, on envisage la civilisation chinoise lorsqu’on adopte à son sujet un point de vue féminin, mais aussi d’essayer de remonter aux racines de ce que signifie symboliquement être une femme en Chine, afin de chercher à tenir sur les coutumes et usages particuliers s’y rapportant un autre langage. »

La tradition liturgique et chamanique taoïste étudiée par Brigitte Baptandier s’est avérée un champ fertile pour aborder l’idée même du féminin : le corps de certains médiums y est en soi pensé comme un possible « champ sémantique de la féminité ». Dans le même mouvement, le féminin s’est montré véritablement précieux dans ce contexte pour comprendre le religieux : l’histoire religieuse taoïste repose sur la conception du Yin et du Yang qui associe à la notion pivot de féminité son nécessaire pendant, si bien que « quand il s’agit de féminité, il n’est pas seulement question de femmes ». Cette journée d’étude se propose de continuer à explorer ce que le féminin et le religieux tenus ensembles peuvent nous dire de la Chine et plus généralement des sociétés que nous étudions. Elle voudrait également inviter à une réflexion anthropologique plus large :

Quelle est la part du féminin dans le religieux et quels sont les liens complexes et multiples qui les relient ? Question de méthode, comme de posture de l’ethnologue. Peut-on suggérer, d’une part, qu’une anthropologie du féminin existe en soi et non uniquement dans un jeu de miroir avec une anthropologie du masculin ? D’autre part, les « découvertes » de l’ethnologue sont-elles indifférentes à son genre, chercheur ou chercheuse ? Doit-on considérer le masculin et le féminin comme le pendant l’un de l’autre et donc à part égale, ou bien peut-on/doit-on au contraire les considérer sur des plans différents dès lors que l’on observe certaines formes d’asymétrie entre les hommes et les femmes ? La part de l’un comme de l’autre dans le religieux viendrait elle éclairer une forme de valence différentielle ? Dans cette perspective, quelle contribution spécifique l’étude du féminin et du religieux est-elle susceptible d’apporter à l’anthropologie ?

PROGRAMME

9h30 Accueil
9h45 Introduction
10h Mayfair Yang (University of California, Santa Barbara) : « Of Mothers, Goddesses, Bodhisattvas : Patriarchal Structures and Women’s Religious Agency »
10h30 Discutants : Alain Arrault (EFEO), Stéphane Gros (CNRS, CEH)
11h00 Marine Carrin (CNRS, LISST) : « La possession au féminin »
11h30 Discutants : Claudine Vassas (CNRS, LISST), Aurélie Névot (CNRS, CEH)
12h00 Discussion générale
12h30 Pause déjeuner (sur place)
14h00 Nicola Schneider : « La fabrication de l’exemplarité féminine : le site monastique de Serthar et ses religieuses »
14h30 Discutants : Adeline Herrou (CNRS, LESC), Gladys Chicharro (Université Paris 8, EXPERICE)
15h00 Vincent Durand-Dastès (INALCO) :« Les shinü, les filles de pierre »
15h30 Discutants : Claudine Vassas (CNRS, LISST), Gladys Chicharro (Université Paris 8, EXPERICE)

Pause

16h15 Rainier Lanselle (EPHE) : « De quelques ombres de disparues »
16h45 Discutants : Alain Arrault (EFEO), Aurélie Névot (CNRS, CEH)
17h15 Discussion générale
17h45 Conclusion

Voir en ligne : http://www.mae.u-paris10.fr/le-femi...