CNRS
En Fr

Partenaires


Coordonnées

  • Centre d'Etudes Himalayennes
    UPR 299 - CNRS
  • 7 rue Guy Môquet
  • 94800 Villejuif CEDEX
  • France
  • Tél : 01 49 58 37 36
  • Fax : 01 49 58 37 28
  • himalaya[at]vjf.cnrs.fr
  •  
  • Venir nous voir
  • Intranet
  •  


Accueil > Colloques, journées d’étude > Projet ANR Just-India

Justice, droits, et mobilisation sociale au Népal

Barbara Berardi-Tadié : Justice, droits et mobilisation sociale au Népal. Exemples de contentieux stratégiques (Public Interest Litigation)

Séminaire du jeudi 24 novembre, Centre André-Georges Haudricourt (Villejuif)

Barbara Berardi-Tadié a traité des PIL (Public Interest Litigation) par le moyen desquels les associations de la société civile mobilisent la question des droits fondamentaux afin d’imposer leurs propres contre-discours sur les thèmes de la justice et des droits, en particulier des femmes.

A partir des années 1990, les contentieux stratégiques, ou Litiges d’Intérêt Public (Public Interest Litigation - PIL), se sont multipliés au Népal. Ce type spécifique d’action légale, que l’on peut considérer comme l’interface par excellence entre justice et mobilisation sociale en Asie du Sud, peut être analysé comme une forme de technologie sociale, un ensemble cohérent de savoirs et pratiques déployé par les activistes, qui donne à des groupes ou intérêts marginalisés un moyen de contester les politiques institutionnelles et discours publics dominants. De ce fait, le PIL n’est pas seulement une forme de pratique légale : il représente aussi une forme de pratique politique, à travers laquelle les associations de la société civile mobilisent la question des droits de l’homme, afin d’imposer leurs propres contre-discours sur les thèmes de la justice et des droits.

La présentation de quelques études de cas, permet d’illustrer certains mécanismes propres à ce type d’action « politique » menée par des acteurs formellement « a-politiques », et d’éclairer l’ambiguité qui caractérise les relations entre les acteurs des contentieux analysés : les associations, les partis politiques, les institutions étatiques (exécutif, magistrature) et internationales.

Barbara Berardi-Tadié, membre du Centre d’Etudes Himalayennes (UPR 299), a entrepris à l’EHESS une thèse intitulée "Développement urbain et dynamiques sociales au Népal : une recherche ethnographique sur la ville de Pokhara". Ce travail vise à aborder le phénomène de l’urbanisation au Népal contemporain, en combinant les approches de l’anthropologie sociale et des études sur le développement.