CNRS
En Fr

Partenaires


Coordonnées

  • Centre d'Etudes Himalayennes
    UPR 299 - CNRS
  • 7 rue Guy Môquet
  • 94800 Villejuif CEDEX
  • France
  • Tél : 01 49 58 37 36
  • Fax : 01 49 58 37 28
  • himalaya[at]vjf.cnrs.fr
  •  
  • Venir nous voir
  • Intranet
  •  


Accueil > Activités

***Nouvelle association

Association Italienne d’Études Tibétaines, Himalayennes et Mongoles (AISTHiM)
 
 

Introduction et présentation du Conseil d’administration de l’AISTHiM
 
 

Entre le 12 et le 15 septembre 2017, plus de trente chercheurs italiens travaillant sur les civilisations du Tibet, de l’Himalaya et de la Mongolie se sont réunis à l’École des Hautes Études de Procida (Scuola di Procida per l’Alta Formazione - Università degli studi di Napoli “L’Orientale”) pour la conférence fondatrice de l’Association italienne des études tibétaines, himalayennes et mongoles (Associazione Italiana di Studi Tibetani, Himalayani e Mongoli) — AISTHiM. 

Cette conférence est une initiative de Giacomella Orofino, professeure titulaire de langue et littérature tibétaine à l’Université de Naples “L’Orientale” (Università degli Studi di Napoli “L’Orientale”), et son bon déroulement a été assuré par l’excellente organisation d’Emanuela Garatti (doctorante en cotutelle à l’École Pratique des Hautes Études, à Paris et l’Université Ludwig-Maximilians, à Munich), Valentina Punzi (postdoctorante à l’Université de Naples “L’Orientale”), Carmen Simioli (enseignante de langue chinoise à l’Istituto Statale di Istruzione Superiore Leonardo da Vinci à Naples) et Davide Torri (post-doctorant à l’Université de Heidelberg).

Les thèmes abordés pendant la conférence ont touché aux traditions religieuses, mais également aux questions les plus pressantes du monde moderne et contemporain cishimalayen et transhimalayen, incluant notamment l’écologie, la médecine, l’art et l’iconographie. Les disciplines représentées ont compris, entre autres, l’histoire, l’anthropologie, la philologie, l’archéologie et la linguistique. Les participants, formés dans de grandes universités italiennes (Rome, Venise, Turin, Bologne et Naples), sont venus non seulement d’Italie, mais aussi de France, d’Allemagne, Grèce, des États-Unis et du Canada.

Le 14 septembre, l’assemblée fondatrice de l’Association a adopté le règlement général de l’Association. Parmi les objectifs principaux indiqués dans le règlement, on dénombre la promotion de la recherche sur le Tibet, la Mongolie et la région himalayenne par l’organisation de conférences et de manifestations artistiques et culturelles, la publication de travaux scientifiques et de vulgarisation, la diffusion d’information sur les civilisations de ces régions, ainsi que la collaboration avec d’autres institutions.

L’assemblée fondatrice a également élu le Conseil d’administration de l’AISTHiM pour un premier mandat de trois ans. Le conseil compte cinq membres :
- la Présidente, Giacomella Orofino, professeure titulaire de langue et littérature tibétaine au département Asie, Afrique et Méditerranée de l’Université de Naples “L’Orientale” ;
- le Secrétaire, Andrea Rocco, chargé de cours de Linguistique indo-aryenne au Département d’Études sur l’Asie et l’Afrique Méditerranéenne de l’Université Ca’ Foscari de Venise ;
- la Trésorière, Carmen Simioli, enseignante de langue chinoise à l’Istituto Statale di Istruzione Superiore Leonardo da Vinci à Naples.
Les deux autres membres du conseil sont :
- Chiara Letizia, professeure en traditions religieuses de l’Asie du Sud au département de sciences des religions de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) ; et
- Federica Venturi, chercheuse au Centre de la Recherche sur les Civilisations de l’Asie Orientale à Paris pour le projet ERC TibArmy et Visiting Research Scholar au Central Eurasian Studies à l’Indiana University Bloomington.

La première tâche du Conseil d’administration sera la publication des actes de la conférence.