CNRS
En Fr

Partenaires


Coordonnées

  • Centre d'Etudes Himalayennes
    UPR 299 - CNRS
  • 7 rue Guy Môquet
  • 94800 Villejuif CEDEX
  • France
  • Tél : 01 49 58 37 36
  • Fax : 01 49 58 37 28
  • himalaya[at]vjf.cnrs.fr
  •  
  • Venir nous voir
  • Intranet
  •  


Accueil > Publications > Valorisation de la recherche

Documentaires

L’Himalaya, terre de diversité !

Olivia Aubriot

LA MAINTENANCE DU CANAL D’ASLEWACAUR

UN ENJEU FONDAMENTAL POUR LA SURVIE DU CANAL (kulo)

Montage réalisé pour l’exposition "Les canaux d’irrigation du Népal" au Musée des Bisses (Ayent - Anzère, Suisse)

Aslewacaur est un village du Népal central, de 150 maisons, perché sur une haute terrasse alluviale à 700 m d’altitude. Il se distingue nettement dans le paysage par son espace plan, de 40 ha, complétement irrigué, irrigation à qui le village doit d’ailleurs sa prospérité. Or le canal qui apporte l’eau est long de 6 km, à flanc de montagne, fragile car en terre et sujet à glissements de terrain. Tout l’enjeu de sa survie réside dans son maintien en état et dans l’action collective qui mobilise l’ensemble des villageois.

 
 

Emilie Crémin

AU BORD DU BRAHMAPOUTRE

Dans le nord-est de l’Inde, dès que commencent les averses de la mousson, de mai à octobre, le Brahmapoutre s’engorge d’eau et déborde dans sa plaine. Les crues rythment depuis toujours la vie des habitants du fleuve, parmi eux les Mising, une tribu originaire des vallées Himalayennes.

Mais les habitants de la plaine connurent d’importants changements à partir de 1950 : un séisme majeur bouleversa l’équilibre des versants himalayens, le gouvernement étendit les digues derrière lesquelles, les communautés devaient se sédentariser. Alors, quels sont les effets des politiques publiques (aménagements fluviaux et cadre foncier) sur l’adaptation des Mising aux aléas hydrologiques ?