CNRS
En Fr

Partenaires


Coordonnées

  • Centre d'Etudes Himalayennes
    UPR 299 - CNRS
  • Campus Condorcet
  • Bâtiment de recherche Sud
  • 5, cours des Humanités
  • 93300 Aubervilliers
  • France
  • Tel : 01 88 12 11 03
  • himalaya[at]cnrs.fr
  •  
  • Venir nous voir
  • Intranet
  •  



Accueil > Publications > Dernières publications

Communication de Pascale Dollfus (CEH)

Publiée dans les Actes des 39e Rencontres internationales d’archéologie et d’histoire d’Antibes : HOMMES ET CAPRINÉS - De la montagne à la steppe, de la chasse à l’élevage, qui ont eu lieu les 16-18 octobre 2018

Sous la direction de Lionel Gourichon, Camille Daujeard, Jean-Philip Brugal, Éditions APDCA, Antibes, 2019
 

Représentation, usages et symbolique du bouquetin au Ladakh, une région himalayenne aux confins de l’Asie centrale et du Tibet

Résumé

Au Ladakh, le bouquetin est l’animal de loin le plus représenté sur les pétroglyphes. Chassé à l’arc, puis au fusil, c’était – jusqu’à l’interdiction de sa chasse en 1978 – un gibier très convoité, tant par les populations locales que par les Britanniques au temps du Raj : les premières appréciant sa chair goûteuse, les seconds en collectionnant les trophées.

Animal de bon augure, associé à la fécondité, le bouquetin occupe par ailleurs, au sein de la faune ladakhi, une place prépondérante sur le plan symbolique : ses cornes sont présentes sur les autels dédiés aux divinités locales, des chants en font l’éloge, des danses le mettent en scène, des figurines de pâte à son effigie sont offertes lors de la naissance d’un enfant comme lors des cérémonies de mariage et présentées pour accueillir la nouvelle année.

Mots clés : Ladakh, bouquetin, archéologie, chasse, rituel
 
- Texte intégral de la communication de Pascale
 

Informations sur ces Rencontres internationales

Les 39e Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes ont porté sur la thématique de la relation Homme-Caprinés au cours des temps préhistoriques et historiques. Dans une démarche diachronique et pluridisciplinaire, archéozoologues, paléontologues, écologues, taphonomistes, ethnologues, anthropologues, archéologues et historiens se sont regroupés pour esquisser et illustrer l’Histoire de cette longue et étroite relation autour de ce titre ambitieux : « Hommes et Caprinés : de la montagne à la steppe, de la chasse à l’élevage ». Les interactions entre les Hommes et les Caprinés débute bien avant la domestication, dès le Paléolithique inférieur, au cœur des milieux rocheux d’Eurasie. À partir du Néolithique, la domestication de certaines espèces (mouton, chèvre) a joué un rôle majeur dans les changements socio-économiques des sociétés humaines au Proche-Orient, en Europe et en Afrique, et transformé les paysages par le pastoralisme, jusqu’au temps actuels et sur tous les continents. À travers les pratiques de subsistance, de la prédation à la domestication, et des pratiques pastorales les plus diverses, complétée par les dimensions biologiques, écologiques et sociales, l’iconographie et la symbolique, ce recueil met en lumière ce groupe particulier d’ongulés, les Caprinés, et leurs exploitations sensu lato par les groupes humains.

- Introduction à ces Rencontres internationales, Sommaire des Actes et communication de P. Dollfus