CNRS
En Fr

Partenaires


Coordonnées

  • Centre d'Etudes Himalayennes
    UPR 299 - CNRS
  • Campus Condorcet
  • Bâtiment de recherche Sud
  • 5, cours des Humanités
  • 93300 Aubervilliers
  • France
  • Tel : 01 88 12 11 03
  • himalaya[at]cnrs.fr
  •  
  • Venir nous voir
  • Intranet
  •  



Accueil > Publications > Dernières publications

Article de Romain Valadaud (doctorant, CEH) et Olivia Aubriot (CEH)

Publiée dans Développement durable et territoires : Vol. 10, n°3 | Décembre 2019 – Objets techniques et cycle hydrosocial/Foncier rural en Méditerranée

Sous la direction d’Olivier Petit
 

Dialectiques hydrosociales à l’épreuve. Décrypter la dimension politique d’objets techniques utilisés pour l’irrigation au Népal

Résumé

Le cycle hydrosocial est un concept essentiel pour dépasser la dichotomie nature/société. L’article cherche à préciser sa portée analytique à partir de l’étude d’un système d’irrigation népalais. La combinaison d’une approche sociotechnique, fondée sur l’étude des objets techniques, et d’une approche par le réalisme critique, insistant sur l’importance des relations de pouvoir, permet de faire ressortir la dimension politique de ces objets. Nous montrons ainsi comment des canaux ou des tubes en plastique sont partie intégrante du jeu de pouvoir au sein des associations d’irrigants, et au-delà. C’est en effet par l’analyse de l’évolution de leur usage (pratique et politique) que l’on comprend leur rôle dans la reproduction de la structure sociale clientéliste du Népal rural.

Mots clés : irrigation, Népal, canaux, cycle hydrosocial, rapports de pouvoir, gestion participative, WUA
 
- Texte intégral de l’article en ligne
- Télécharger le texte intégral
 

Plan

1. L’irrigation sous le regard du réalisme critique
1.1. Dialectiques hydrosociales
1.2. Le réalisme critique : articulation théorique entre structure et agency
2.La réalité hydrosociale de Sitaganj au sein du Sunsari Morang Irrigation System (Smis)
2.1. Le réseau hydraulique
2.2. Acteurs et institutions décisionnelles
2.3. Rapports de pouvoir dans la gouvernance locale
3. Les objets techniques dans le processus de structuration hydrosociale
3.1. Canaux et chenaux
3.2. Prises directes
3.3. Pratiques d’irrigation et propriétés émergentes de l’assemblage
3.4. Politisation de l’objet technique : la restructuration des relations de pouvoir au sein de la WUA ?
Conclusion