CNRS
En Fr

Partenaires


Coordonnées

  • Centre d'Etudes Himalayennes
    UPR 299 - CNRS
  • Campus Condorcet
  • Bâtiment de recherche Sud
  • 5, cours des Humanités
  • 93300 Aubervilliers
  • France
  • Tel : 01 88 12 11 03
  • himalaya[at]cnrs.fr
  •  
  • Venir nous voir
  • Intranet
  •  



Accueil > À noter > Activités

Séminaire CEH – jeudi 18 février 2021

de 15h à 17h, avec la participation de Samuele Poletti, doctorant en anthropologie, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (LESC), Université Paris Nanterre

 
 

Dans le cadre du Séminaire du Centre d’études himalayennes, nous avons le plaisir d’accueillir
 

Samuele Poletti, doctorant en anthropologie, LESC

La promesse d’acceptation : conversion au christianisme et la "lutte pour être" dans la vallée de Sinja, à Jumla, Népal
 

Au cours des dernières décennies, la population chrétienne du Népal s’est développée à un rythme extraordinaire, s’épanouissant même dans des contextes assez isolés comme la vallée de Sinja, dans le district de Jumla, au nord-ouest du pays. Les raisons pour lesquelles les gens sont attirés par le christianisme sont avant tout existentielles et intimement liées aux situations problématiques auxquelles ils sont confrontés dans leur vie quotidienne. En m’appuyant sur des travaux de terrain menés en 2014-16 et 2019, j’explore dans cette présentation les raisons structurelles qui poussent un certain nombre de personnes à Sinja à rechercher une vie meilleure dans le christianisme et, surtout, la manière dont la conversion réoriente leur expérience de la personnalité.

Ce qui rend le christianisme attrayant à Sinja semble être que, dans cette religion, le "moi" est donné a priori, tout comme l’amour inconditionnel de Dieu pour chacun. L’amour de Dieu trouve son expression dans les événements miraculeux rapportés par de nombreux convertis qui, en manifestant la vérité du Verbe dans le monde, favorisent la conversion de ceux qui se trouvent dans des situations structurellement défavorisées, comme les femmes et les jeunes.

Reconnaissant à chacun une valeur et une dignité intrinsèques, le christianisme offre un havre de sécurité qui libère les personnes fragilisées par l’anxiété oppressante de jouer ce qu’elles sont par des comportements appropriés, garantissant ainsi leur présence dans le monde. En d’autres termes, la conversion est basée sur une promesse : la promesse d’acceptation. Mais le christianisme introduit également des défis sans précédent dans la vie des convertis, décourageant de considérer la conversion comme une transition unidimensionnelle du "mauvais" au "bon".
 

La réunion se tiendra à distance, grâce au lien suivant :
https://zoom.us/j/93845795687?pwd=QkVQdytTSWVLRzFLZ2RUUkRkYWxadz09

Contacts  : Daniela Berti et Tristan Bruslé pour le CEH.
daniela.berti@cnrs.fr et Tristan.BRUSLE@cnrs.fr