Sedyl - Structure et Dynamique des Langues - UMR8202 - CELIA


Archives de la recherche


03-04-2018

Séminaire doctoral - Description et typologie linguistique
Coordonné par C. Chamoreau et E. Palancar
Villejuif - Bât. D. - S. 511  14h30-17h00

Neige Rochant
Un aperçu typologique de l’andi, langue caucasique de l’Est


L’andi est non-écrite et très peu documentée appartenant à la branche des langues andiques de la famille caucasique de l’Est. Parlée en république du Daghestan (Russie) par une dizaine de milliers de locuteurs, elle est menacée notamment par un fort exode rural. C’est le dialecte du village de Zilo, en cours de description depuis 2016, qui fera l’objet de cette présentation. L'andi se caractérise par un système consonantique fondé sur une triple opposition éjective-voisée-aspirée, et une riche morphologie nominale et verbale, fortement agglutinante et suffixale. L’inventaire casuel du dialecte de Zilo se compose de 6 cas grammaticaux et de 18 cas spatiaux situés dans un système bidimensionnel exprimant à la fois la localisation et l’orientation. Le paradigme verbal est composé de 12 formes synthétiques et 20 formes analytiques de temps-aspect-mode. En ce qui concerne la syntaxe, l’andi a un alignement ergatif radical et trois schémas actanciels majeurs: transitif, intransitif et affectif. Il y a un système de classes nominales, et presque toutes les parties du discours sont susceptibles de porter une marque d’accord. Enfin, l’andi présente plusieurs stratégies d’augmentation de valence marquée, et la réduction de valence non-marquée (P-labilité) y est un phénomène généralisé. Ces principaux traits typologiques seront étudiés à partir d’un conte traditionnel enregistré en 2017 au village de Zilo.