Sedyl - Structure et Dynamique des Langues - UMR8202 - CELIA


Archives de la recherche


06-12-2013

Séminaire doctoral - Théories et données linguistiques
Animé par A. Donabédian et A. Mardale
INALCO - S.5.28 - 14h00-18h00

Tom Durand (INaLCO, SeDyL UMR 8202)
L'impact des marques de nominalisation/subordination sur l'alignement des langues arawak

Danh Thành Do-Hurinville (INaLCO, SeDyL UMR 8202)
La polyfonctionnalité et la transcatégorialité. Exemple des marqueurs ?i, là et mà en vietnamien


Résumé Tom Durand
Une grande partie des langues arawak utilise des marques de genre/nombre pour effectuer les processus de nominalisation et de subordination. Or, les modifications morphosyntaxiques engendrées par cette affixation influent également sur l'alignement. Ces langues étant en général caractérisées par de l'intransitivité scindée, l'utilisation de ces marques de genre/nombre est susceptible d'empêcher le marquage de l'agent ou du patient. Afin de mieux comprendre la distribution entre ces différents marquages, nous effectuerons tout d'abord un travail comparatif entre les diverses langues de la famille afin de dresser l'inventaire des morphèmes nominalisateurs et subordinateurs. Par la suite, nous analyserons les facteurs morphosyntaxiques et pragmatiques motivant leur utilisation, et ce en nous basant notamment sur nos données de terrain. A terme, nous nous emploierons à déterminer l'évolution diachronique de ces constructions tout comme ce qu'elles ont (et pourraient) modifié(er) quant à l'agencement des indices actanciels.

Résumé Danh Thành Do-Hurinville
Pour satisfaire les besoins communicatifs et limiter l’effort de l’usager, les langues doivent être dotées de mots polyfonctionnels et transcatégoriels. La polyfonctionnalité et la transcatégorialité sont des moyens d’optimisation des systèmes linguistiques permettant à un minimum de formes d’avoir un maximum de fonctions. Ce sont probablement des caractéristiques universelles. Cependant certains types de langues, notamment les langues isolantes, exploitent au maximum ces caractéristiques : de nombreux lexèmes peuvent fonctionner dans d’autres contextes comme des grammèmes ou des pragmatèmes. Les marqueurs vietnamiens ?i, là et mà en sont des exemples par excellence.