Sedyl - Structure et Dynamique des Langues - UMR8202 - CELIA


Archives de la recherche


14-12-2018

Séminaire doctoral - Théories et données linguistiques
Animé par A. Donabédian et A. Mardale
INALCO - S.5.22 - 14h30-17h30

Julie HASLÉ, INaLCO
Étude des marqueurs des constructions analytiques du réfléchi et du réciproque en arabe du Caire

Tom Durand (SeDyL UMR 8202 CNRS INaLCO IRD)
La transitivité scindée en wayuu: Facteurs lexicaux et grammaticaux
 


Julie HASLÉ, INaLCO
Nous proposons d'étudier les marqueurs des constructions analytiques du réfléchi et du réciproque en arabe du Caire. Il s'agit de nafs pour le réfléchi, et baˁḍ pour le réciproque.
Nous avons observé que les rôles syntaxiques ne sont pas modifiés par les constructions analytiques. Les deux marqueurs ont en commun de construire a posteriori la réorganisation des rôles sémantiques. Une approche notionnelle associée à la reconnaissance du rôle de la structure actancielle dans l'étude des marqueurs diathétiques a également permis d'identifier des structures qui empruntent à ces modèles.
Dans les deux cas, il s'agit de marqueurs re-caractérisés pour leur fonction diathétiques, et non de marqueurs propres à cet emploi. Par la comparaison des caractéristiques fonctionnelles et notionnelles de ces mots lorsqu'ils occupent d'autres fonctions syntaxiques, il est possible d'appréhender les critères de leur sélection en marqueurs de diathèse.
L'identification d'un ensemble de traits notionnels associés à ces mots a enfin montré des valeurs associées aux constructions analytiques du réfléchi et du réciproque, et d'éclairer ainsi les motifs de l'emploi de deux marqueurs distincts.

Tom Durand
La langue wayuu (famille arawak) a reçu l'attention de nombreux typologues en raison de la structure actancielle variable de ses constructions intransitives comme transitives. Pour ces dernières, il existe deux modèles qui se distinguent par l'encodage de l'agent du verbe transitif. D'après plusieurs auteurs (Álvarez (2002), Sabogal (2018)), cette scission au sein des verbes intransitifs dépend de la définitude et d'autres facteurs pragmatiques. L'objectif de cette présentation est de démontrer que cette scission est également influencée par des facteurs lexicaux et grammaticaux. Plus précisément, j'affirme que les verbes de perception (sensorielle comme mentale), la modalité ainsi que des morphèmes liés à la non-finitude imposent tel ou tel marquage actanciel. Pour ce faire, je m'appuierai sur des données de première et seconde main (élicitées et semi-directifs), et ce, au travers d'une étude historique et comparative au sein de la branche caribéenne de la famille arawak.