Sedyl - Structure et Dynamique des Langues - UMR8202 - CELIA


Archives de la recherche

Séminaires

4. Référence et prédication
Animé par Outi Duvallon et Hélène de Penanros (INALCO, SeDyL)

Ce séminaire s’articule autour du projet de recherche Référence et prédication de l’Axe 1. Il réunit des chercheurs qui étudient des langues variées tant du point de vue typologique que génétique ou aréal. L’enjeu est de construire un cadre général de réflexion permettant une démarche comparative qui reste au plus près des données spécifiques de chaque langue, issues de corpus variés. Sans mettre en avant une théorie particulière, l’objectif est de faire dialoguer données et théories afin de pouvoir dégager des régularités ayant une portée translinguistique.
On s’intéressera plus particulièrement aux unités polycatégorielles (nom-verbe, préfixe-préposition, adverbe-conjonction-marqueur discursif, etc.) ou simplement polysémiques : Comment la sémantique lexicale interfère-t-elle avec la sémantique catégorielle ? Peut-on dégager un invariant et si oui, de quelle forme ? Quel rôle le contexte étroit et plus large (types de discours) joue-t-il dans l’émergence de telle ou telle valeur ? Quelle est la part des marqueurs supra-segmentaux ?


Séance du vendredi 5 avril 2019
Hélène de Penanros (Inalco, SeDyL)
L’alternance nominatif/génitif dans les phrases existentielles négatives en lituanien
                                                                                                                            Résumé
Sophie Rose (Inalco, SeDyL)
Classes de marqueurs discursifs : le cas de certaines formes issues de la racine <VID> en russe contemporain
                                                                                        Résumé

Séance du vendredi 1er mars 2019
Fumitake ASHINO (Université Keio, Tokyo & chercheur invité au SeDyL)
Expressions de « cause » en japonais contemporain : étude comparative de DE et NI

Séance du vendredi 1er février 2019
Sopheap Nou (INALCO)
Contribution à l’étude du syntagme nominal en khmer contemporain : le cas de roal et krup